C/R entrevue avec Mme Pernin le 12 nov. 2010

C/R entrevue avec Mme Pernin le 12 nov. 2010

 

  • La délégation composée de Mrs F Garcia, C Patruno et S Puech a été reçu par Mme Françoise PERNIN 11ème Adjointe conseillère à l’environnement Frédéric BOULLERNE Responsable du Service Environnement et VIDAL Rajae de la MAIRIE DE MARTIGUES à 14h30.
  • L’objet de la réunion était d’informer la Mairie, concernant les diverses investigations du Collectif PPRT 13 et de l’association du Val des pins et quartier environnants sur le PPRT de TOTAL la Mède.
  • Nous avons remis à Mme Pernin les copies des courriers de la DREAL et de M BORLOO, celle-ci réaffirme le soutien de la municipalité de Martigues envers les riverains qui s’opposent à l’état actuel du PPRT
  1. Nous avons développé nos diverses réunions, avec la Préfecture, la Dréal, les Maires de Martigues et de Châteauneuf-les-Martigues, et actions, en particulier l’investigation sur les études de danger de Total La Mède côté Ouest (Martigues) faite par des experts au mois d’août.

                        La Mairie ignorant cette consultation, a été très attentive quand aux premiers résultats et conclusions ci-dessous :

     2.   « il nous est apparu , pour qui s’intéresse aux phénomènes dangereux pris en compte dans ces études et prend connaissance des dispositions qui pourraient en résulter ultérieurement, que certains des éléments présentés par l’Industriel étaient traités de manière non cohérente ou encore que les réponses fournies par lui semblaient dans certains cas soit élusives, soit inexistantes, soit insuffisamment justifiées dès lors que cela peut entraîner pour le futur des conséquences pour l’environnement extérieur et les habitants. »

                        La municipalité attend de notre part un partage d’informations, de ce fait un dossier complet lui sera transmis à la fin de notre correspondance avec la Dréal.

     3.    Une entrevue avec Mr le Maire sera alors demandée.

     4. Nous avons insisté sur le fait que les collectivités locales au même titre que les riverains devront payer la note du PPRT. Avec la suppression de la taxe professionnelle, les municipalités auront des difficultés à trouver des financements pour payer les expropriations et les délaissements, ce financement pour le moment n’est pas pris en compte par les pouvoirs publics. Tout comme pour les riverains qui constatent, en fonction des mesures gouvernementales, que le crédit d’impôts fluctue en dent de scie. L’intérêt commun est donc de faire réduire à la source les mesures de réduction des risques afin de réduire les périmètres d’aléas par des mesures complémentaires à la charge de l’Exploitant.

     5. Nous citons en exemple le rapport de la Dréal du 12 avril 2010 pour la raffinerie Total de Grandpuits qui par des mesures de sécurité appropriées sur son unité d’Alkylation a sorti du PPRT les brèches sur canalisation ou rupture de capacité. Pourquoi cela ne se fait il pas à Total la Mède.

     6. Nous faisons remarquer que le zonage de La Mède grâce à la pression de la municipalité de Châteauneuf-les- Martigues a bougé, certains commerces se situant en zone rouge sont passés en zone jaune sans que cela soit justifié techniquement….

     7. Nous informons, que lors de notre entretien avec Mr Burroni, maire de Châteauneuf- les- Martigues celui-ci se disait prêt à organiser une réunion commune des riverains de Châeauneuf et Martigues et de leur municipalité respective. Mme Pernin soumettra cette proposition au maire de Martigues Mr G Charroux.

    8. Des transactions immobilières se font dans les quartiers situés dans les périmètres de danger du PPRT La Mède les maisons se vendraient sous leur valeur, dévaluation due au pprt ? .Nous dénonçons parfois le manque d’informations des acheteurs sur la situation exacte de leur acquisition.

    9. Nos interlocuteurs ignorent la démarche de Total qui a mandaté le cabinet de géomètre FM.SIG de Vitrolles dans le but d’acquérir des terrains privés non bâtis attenants au Val des Pins.

   10. Mr Boulerne nous informe du projet non abouti de Total sur le tracé d’une nouvelle route d’accès à la carrière de Gontéro.

   11. Nous avons aussi évoqué nos problèmes de fonctionnement à savoir :

Les photocopies, les téléphones, salle de réunion, accès aux documents détenus par la Mairie (concernant la raffinerie Total), accès aux archives…

         Il nous est répondu que concernant les associations de Martigues celles-ci doivent effectuées une demande de subvention au service concerné, pour ce qui concerne le collectif ; Ces points précis doivent faire l’objet d’une demande écrite à M Le Maire !

      12. Concernant le Futur PPRT de Lavéra nous avons émis le souhait que les riverains soient informés en amont sur les conséquences du PPRT :

            Le Responsable du Service Environnement préfère un contact direct lors de réunions publiques avec la population pour annoncer les effets du PPRT, nous lui avons indiqué que son choix de communication n’est peut être pas le plus adapté à cet événement surtout avec le vécu du PPRT de La Mède.

Ce sera donc à la population de s’informer et de se rapprocher des personnes initiées et déjà impliquées sur d’autres PPRT.

    13. Nos avons évoqués l’incident survenu à La centrale EDF de Ponteau le 12 octobre (émanation de GAZ ayant provoquée des malaises aux 14 ouvriers employés sur le site et évacuation du chantier des 700 personnes y travaillants) l’origine de la source est, à ce jour, toujours inconnue ?

   14. Nous avons dénoncés notre inquiétude ainsi que les moyens d’information à la population suite à cet incident.

La réunion se termine à 17h

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site