Réunion du 22 février

 

Compte rendu de réunion le 22 février avec Mr Charroux

 

Participants :

Mairie Mr Charroux, directeur de cabinet, Mr Boulerne resp.environnement, autre ?

Associations : J. Larrieu, R.Deboom, G.Dubois, Cheinet, A.mostacchi

-  Accueil du maire qui ouvre la séance avec une forte volonté d’écoute pour améliorer sa connaissance du dossier.

- Nous lui remettons les documents préparés par Josiane ainsi que l’ordre du jour de S.PUECH

- Mr Cheinet rappelle les grandes positions générales   sur le PPRT (RAS)

- Mr Charroux évoque le dossier AMARIS en confirmant son désaccord en tous points avec AMARIS. Si  a l’issu de la période de flou actuelle liée aux élections il n’y a pas d’évolution et d’accords sur le PPRT il se désengagera d’AMARIS.

- Mr Charroux confirme qu’il a n’y aura pas de véritable avancée (réunion publique, POA) du PPRT avant juillet et donc pas de signature possible avant septembre. Cela nous laisse un peu plus de temps pour continuer à  affuter nos dossiers.

- R. De boom évoque le dossier de la carrière GONTEIRO et de la situation injuste par rapport aux riverains liée à son antériorité.

Réponse de Mr Boulerne qui justifie cette situation par le fait que cette entreprise est vitale pour la région par le besoin en qualité et quantité de son matériau. La route d’accès à la carrière ne sera pas une route publique mais une route professionnelle sous contrôle sécurité ????

Réponse peu convaincante qui apparait intéressante à reprendre dans le cadre d’une réflexion commune. A mon avis « un os à ronger » qui est de nature a déstabilisé les autorités.

- En ce qui concerne la motion à présenter en réunion Mr Charroux considère que c’est essentiel, le document actuel lui est remis. Il considère qu’il doit être complété pour qu’elle intègre bien tous les points de désaccord de ce PPRT.

- En ce qui concerne les points importants de l’étude technico-économiques et du rapport Simier que nous avons présentés Mr Charroux a découvert ces éléments mais ne s’est pas montré vraiment très surpris par l’attitude de Total. Il indique qu’il venait de faire ce jour une réunion sur le problème de l’incident de Benzène INEOS et que l’attitude de l’industriel également n’avait pas été très claire dés que l’on aborde les questions de fond sur l’origine de l’accident.

Josiane a bien repris certains détails qui illustrent  la volonté caractérisée de Total et de la DREAL de ne pas rentrer dans la réduction du risque à la source. Le document détaillé lui a été remis pour lecture

Alain,

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site