Réunion du Collectif PPRT 13 le 17 janvier 2011 à Lavera

Réunion du Collectif PPRT 13 le 17 janvier 2011 à Lavera

Etaient présents : François Garcia, Jacques Castelain, Richard Deboom, Guy Dubois, Jean Sotgia, Christian Patruno, Sylvestre Puech, Claude Deschamps, Jacques Carle, Sandrine Leblanc.

  • - Accident de Gazéchim : survenu le 6 janvier 2011, les premiers éléments de cet accident mortel, qui a couté la vie à un salarié, et en a blessé 9 autres, nous sont parvenus par communiqué de presse de la direction de Gazéchim.
  • Ce qu’il en ressort : le système d’alerte est défaillant, trop de temps pour prévenir la population. POI- PPI comment s’y retrouver ? Les habitants sont perdus. Il faut remettre le système d’alerte à plat.
  • Les petites structures comme Gazéchim n’ont pas de services d’incendies propres. Ce sont Les secours d’Ineos qui ont prêté main forte à Gazéchim. Selon J. Sotgia, ils ont bien fait leur travail, car ils sont plus rompus à ce genre d’exercices que la plateforme des pompiers extérieurs.
  • Traitement médiatique : des cafouillages comme par exemple radio maritima (crise cardiaque !)
  • Débrief gazéchim : le collectif a insisté (demande en ss-pref., mairie de Martigues) pour participer à la séance de débriefing organisée une semaine après l’accident en sous-préfecture d’Istres. Mr Reuter « n’a pas jugé utile » notre présence ainsi que celle des salariés de Gazéchim. Nous avons dénoncé très largement ce manque de transparence évident.
  • - Sur le manque de transparence, la raffinerie Total a fait fort :
  • Nous avons rencontré Antoine Londiche (Directeur) et Georges Fauque (Environnement) le 14 décembre 2010. Nous avons demandé si des CLIE étaient organisées prochainement, auquel cas notre souhait était d’y participer. Ils nous ont répondu qu’ils n’y avait pas de problème, nous serions conviés à la prochaine. Or nous découvrons dans La Provence du 17 décembre qu’une CLIE à bien eu lieu quelques minutes après que nous ayons quitté ces messieurs. Mr Laulan, l’un des deux représentants désavoués par les habitants du Val des Pins, était, lui, bien présent !
  • - Fonctionnement du Collectif :
  • Comment faire pour être réactif lorsqu’il y a urgence comme ça été le cas suite à l’accident de Gazéchim : Sylvestre prépare le courrier, donne une limite de temps pour que nous répondions, au-delà, notre coordinateur a « tout pouvoir » pour envoyer.
  • - Les actions à venir :
  • Nous allons contacter les syndicats pour faire le point notamment sur le dépôt de plainte pour mise en danger de la vie d’autrui par la CGT et leur position sur les PPRT.
  • Un CLIC extraordinaire a été demandé à V. Buroni
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site