REUNIONS avec les Députes M. VAXES et M. DIARD

Réunion avec le Député VAXES le 17 mars 2010

La réunion a débuté à 14h30 en présence de :

Mr Vaxès et sa collaboratrice,

Mr S.PUECH, Mr SOTGIA, Mr PATRIS, Mr C.PATRUNO

L'objet est de refaire un point sur la situation.

  1. Nous lui avons remis le texte de la motion déjà présentée et approuvée au conseil municipal de Fos et à présenter au prochain CM de Martigues et des autres communes impactées par les PPRT.
  2. Nous lui avons soumis le cas du PPRT de BRENTAG à Vitrolles : les entreprises autour du site vont se trouver en zone de délaissement ou destruction. Que vont devenir les salariés.
  3. Pour Mr Vaxès, c'est un rapport de force au niveau national qui permettra d'influer les choix politiques.
  4. Lui et son groupe nous appuierons dans notre demande d'amendement de la loi Bachelot afin de sortir les riverains du financement.
  5. Nous lui avons parlé de la position de Mr le Maire de Martigues qui, tout en affirmant nous soutenir, ne le prouve pas concrètement.
  6. Nous lui avons également fait part de notre colère vis à vis de la DREAL, qui dans son dernier courrier refuse de nous communiquer, avant le POA, les résultats des EDD concernant le coté Est de la raffinerie TOTAL, sous prétexte d'un manque de moyens. Une lettre de contestation sera envoyée au directeur régional.

La réunion se termine à 15h30

 

Rencontre avec le Député Maire Éric Diard, le 18 mars 2011 à la Mairie de Sausset-les-Pins

La réunion a débuté à 14h30 en présence de : JL. Piras, R. Barrachin, S. Puech, T. Delbaldo, C. Patruno, S. Leblanc

M. E. DIARD et Mme Carole Colombo son attachée parlementaire

1. Nous avons remis en main propre au député Éric Diard la lettre que nous avons préparée à l’attention de Madame la Ministre de l’Écologie : Nathalie Kosciusko-Morizet. Mr Diard doit prochainement déjeuner avec elle et s’engage à lui remettre ce courrier.

2. Mr Diard est d’accord sur l’ensemble des points que nous abordons dans cette lettre sauf sur le partage des responsabilités entre l’État, les collectivités et les industriels. Selon lui nous exonérons trop facilement les collectivités de leur responsabilité :

3. Elles ont touché des taxes professionnelles pendant des années, les millions d’euros perçus auraient pu servir aussi à améliorer la sécurité des riverains. Il cite pour exemple l’école de Châteauneuf- les-Martigues.

4. Le Conseil Général est très riche, cette collectivité est même plus riche que celle de la Seine St Denis.

5. Total, l’État doive prendre leur responsabilité mais n’oublions pas les collectivités. Quand aux riverains, ils doivent payer un minimum !

6. E. Diard dit que malgré la suppression de la taxe professionnelle, ces collectivités ont une compensation et restent très riches, elles auraient pu provisionner pour prévoir.

7. Mr Diard propose que nous rencontrions directement Mr Roy, le directeur de la DREAL PACA, à qui nous avons écrit hier pour dénoncer le manque de coopération et de transparence de la part de notre interlocuteur principal pour le PPRT de Total La Mède : G. Sandon.

8. Nous devons préparer des questions (à remettre au plus tard le 15 avril), E. Diard les transmettra à Mr Roy en vue d’une entrevue que nous espérons obtenir dans la semaine du 2 mai. Nous voudrions savoir pourquoi des solutions préconisées ailleurs, ne le sont pas chez nous (ex : PPRT de Donges).

9. Et ensuite pourquoi ne pas rencontrer Michel Laurent, ce que nous avait proposé E. Diard lors de notre dernière rencontre.

10. Selon E. Diard, la sécurité n’est pas qu’un problème environnemental, mais aussi une question d’emploi : si ça » pète » il y a risque que l’usine ferme.

11. Il faut agir sur la notion » économiquement acceptable » : tant que cela ne sera pas précisé l’industriel se retranchera derrière cette notion : la loi lui donne raison. Pour cela il faut obtenir la prorogation des PPRT. Mr Diard souhaite qu'on lui donne mandat à l'aide d'un courrier pour qu'il puisse proroger encore le PPRT.

12. Ce que nous voulons : qu’il y est la mise en place d’un travail législative pour modifier la loi.

13. Nous lui avons soumis le cas du PPRT de BRENTAG à Vitrolles : les entreprises autour du site vont se trouver en zone de délaissement ou destruction. Que vont devenir les salariés.

14. Nous avons dénoncés l’injustice du crédit d’impôts qui est directement lié à la loi des finances révisable tous les ans, suivant les objectif du Gouvernement le pourcentage diffère et crée une inégalité envers les riverains !

15. La Ministre de l’Écologie devrait venir dans notre région avant l’été, E. Diard va essayer de nous organiser une rencontre, si ce n’est pas le cas, nous ferons en sorte d’être visible.

Nous avons le sentiment d’avoir cette fois-ci obtenus de vraies avancées.

En fin d’après midi M DIARD,

nous informe de la tenue d’une réunion le 8 avril 2011 à 16h

avec M ROY Directeur régional de la Région PACA pour la DREAL.

  1. Objet de la réunion débattre sur une liste de questions préalablement adressée à M Diard avant le 01 avril 2011.
  2. Questions techniques réalisées sur d’autres Sites industriels afin d’étudier la possibilité sur le site de TOTA La Mède ; le but recherché réduire au maximum les risques à la source dons réduire les périmètres de protection !
  3.  Nous avons demandé la présence de 2 représentants de la Mède, 2 représentants du Val des pins, 2 membre du CLIC, 2 Membres du CollectifPPRT13

 

Conseil Municipal de Martigues du 18 mars

 

Lors du Conseil municipal de Martigues Parmi les 35 questions à l'ordre du jour nous avons notés:

1. AMARIS, a sollicité la Ville de Martigues à adhérer à l’association moyennant une cotisation de 4000 €, cela a été approuvé et Mme Pernin sera la déléguée de Martigues.

2. Nous avons constaté que la motion que nous avons envoyée à M le Maire et quelques conseillers toute tendance confondue, na pas été retenue

3. Concernant la question orale de M PATTI, celle-ci a permis que M le Maire se positionne favorablement aux inquiétudes des Riverains il présentera SA MOTION lors du prochain conseil Municipal.

4. Nous aurons l’occasion de lui rappeler lors de notre prochaine entrevue du 23 mars à 17 h en Mairie.J

Je vous propose de lire, dès sa parution, la question de M PATTI et la réponse de M Le Maire sur le site :

http://www.ville-martigues.fr/le-conseil-municipal/seances-et-comptes-rendus-747.html.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site