compte rendu de la quatrième réunion du POA

La quatrième réunion des POA a eut lieu le 21 septembre 2012, à 14h, avec la présence

Sous-préfet
Des deux députés M BURRONI et CHAROUX d
De nombreux fonctionnaires de la DREAL
De représentants des salariés
De nombreux représentants des riverains (7)

M le sous-préfet fait état de l’énorme travail effectué par la DREAL, les nombreux échanges de courriers entre les différents partenaires et exp

ose la suite logique de l’élaboration du PPRT
1. Constat d’aucun accord absolu et de nombreuses différences d’appréciations entre les riverains et la DREAL
2. Suivra une consultation officielle
3. Deux réunions publiques seront programmées une à Martigues et une a Chateau9
4. Puis suivra l’enquête publique
M le Députe Maire de Martigues G Charroux relève l’importance de chaque réunion, et le calendrier les perspectives aussi importants que les premières réunions et dénonce les conséquences pour les collectivités.
M le Député Maire de Chateau9 V Burroni rappelle l’importance du coût global du PPRT pour les collectivités et les riverains, l’importance de réduire les risques à la source et la nécessite de mettre la loi Bachelot à plat.

S’ensuit une déclaration des riverains font qui dénoncent et refusent la mise en place du« projet du règlement » concernant le Plan de Prévention des Risques Technologiques de TOTAL Raffinage Marketing – Raffinerie de Provence.
Ce dernier et son application, élaborés sur des bases très discutables. entérinerai les problématiques non résolues soulevées par les riverains, à travers leurs Associations ou Collectif, durant leurs investigations qui ont commencé il y a maintenant plus de deux ans.

Ils ont rappelés qu’un certain nombre de parlementaires s’interrogent par ailleurs et ont fait part au Gouvernement de leurs vives préoccupations concernant la mise en œuvre des PPRT n’allant pas au bout de la logique de sécurisation des sites industriels, ainsi que de leur souhait d’une remise à plat de la loi de 2003 dite « loi Bachelot », notamment sur la nécessité d’accroître fortement la réduction des risques à la source.
Le rouleau compresseur dénommé PPRT avance et ignore toutes les questions que posent les riverains, nous ne sommes pas dupe tout est figé chez total avec l'assentiment de la DREAL.
Refus de la DREAL d’ignifuger les quatre sphères coté Martigues, les experts n’ayants apportés aucune réponse depuis 2009 !
Refus de la DREAL d’utiliser le logiciel 3D, qui prendrait en compte le relief
Refus de la DREAL d’utiliser la 3D pour obtenir un tracé des périmètres de dangers réaliste compte tenu des reliefs existants
ignorer que les Médéens n'ont toujours pas été entendus sur la réalisation d'un merlon arboré ceinturant la raffinerie afin de l'isoler des habitations proches ?

Non prise en compte des études produites par la DREAL de l'époque, l'Inéris et par le CHSCT suite à l'accident mortel de 1992 n'aient pas été prises en compte.

non- prise en compte des citernes vides stationnées en plein cœur de La Mède et à proximité, elles aussi, des installations classées. Nous demandons leur déplacement en dehors du site industriel.

* les riverains dénoncent le fait de se satisfaire d’expropriations, de délaissements ou de renforcement du bâti dans les périmètres de dangers, mettant relativement la population à l’abri de tout risque industriel. Les personnes se trouvant à l’extérieur, s’il survient un phénomène de danger majeur, sont-elles parties négligeable du PPRT ?
Les riverains ne valident pas le projet de règlement.
S’ensuit la présentation d’un document de 90 pages qui énonce toute les mesures issues de l’élaboration du PPRT.
Les coûts ont été affinés et une présentation des nouvelles sommes nous ont été présentées

Pour finaliser ce document deux simulations de possibilités nous sont proposées
L’estimation du coût des travaux actuellement prescrit, en sous zones b et B pour tous les aléas M+, M, Fai
Pour 780 logements concernés par une prescription de travaux les coûts seraient de l’ordre de 18 241 000€ HT
L’estimation du coût des travaux prescrits en sous zone b et B en excluant les travaux qui pourraient être recommandés dans certains secteurs d’aléas
Pour 515 logements concernés par une prescription de travaux les coûts seraient de l’ordre de 4 448 000€ HT

Accepter cette proposition serait certes, économique, mais refléterai un manque de crédibilité de la part des représentants des riverains, qui ont travaillés pendant quatre ans pour faire réduire les risques à la source.
Cela démontre l’embarras de la DREAL à proposer un projet de règlement qui est contesté par tous les représentants unanimes des riverains.
Le déplacement du rouleau compresseur continu, Un calendrier nous est présenté pour la suite de l’achèvement du PPRT
1. Consultation officielle du POA (2 mois) de mi octobre à mi décembre
2. Fin de la concertation mi décembre
3. Une réunion publique dans chaque commune en janvier 2013
4. Avis du CSS (ancien CLIC)
5. L’enquête publique février 2013
6. Décision du Préfet

La réunion se termine à 18h45
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site