réunion avec le sous prefet le 06 juin 2011

Réunion avec Mr Reuter.

Le 6 juin 2011 en sous- préfecture d’Istres La réunion a débutée 18h30

Etaient présents :

M le sous Préfet, Mme Lucchi, pour la Préfecture

R. Deboom, J. Sotgia, S. Puech, F. Garcia, S. Leblanc pour le CollectifPPRT13

Le but de cette visite était d’informer Mr le sous-préfet que nous avions été choqués par sa réaction au dernier POA : après un exposé clair et argumenté présenté par notre expert sur les ED, mettant en évidence des incohérences, Mr Reuter avait balayé d’un revers de main son intervention en arguant que nous n’allions pas refaire les ED et qu’il fallait avancer !

Réponse de Mr Reuter : il faut tenir le calendrier ! Mais si c’est pas possible on peut proroger. Si il faut prendre plus de temps nous prendrons plus de temps « même si je me fais engueuler par le ministère » a-t-il précisé.

Après plusieurs arguments allant dans le sens d’une prorogation comme la quasi certitude que l’Etat se désengagera sur le projet de couverture de l’autoroute A55 (100 millions d’euros), le préfet dit assumer ces propos. Compte tenu de la complexité de ce PPRT, il est d’accord pour que l’on prenne du temps pour avoir un diagnostic partagé des EDD.

Mr le sous- préfet fait remonter les informations au ministère, c’est tout ce qu’il peut faire ! Avec Mr Sandon, ils reconnaissent tout le travail que le Collectif PPRT13 a accomplit.

Nous avons rappelé à Mr Reuter que contrairement à ce qu’il avait pu déclarer dans la presse, les riverains ne veulent rien payer mais surtout ils ne souhaitent pas de travaux chez eux !

De son point de vue, Mr Reuter pense que les propriétaires doivent mettent un peu la main à la poche et que les travaux pour nos habitations seront probablement une plus-value car c’est une amélioration de l’habitat.

Conclusion : si nous continuons d’apporter de bons arguments, nous obtiendrons probablement une nouvelle prorogation, la date butoir d’avril 2012 (juste avant les présidentielles), devrait nous y aider.

Commentaires (1)

1. bruno boretti 29/07/2011

Vitrolles zone d'activités commerciale et industrielle , un PPRT est en étude pour la société Brenntag ( stockage de produit chimique ) effectif local 30 personnes environ .
Une réduction du volume de stockage , et la suppression de certains produits ,permettrait une diminution du risque , permettant d'obtenir une classification seveso niveau bas.
Dans un secteur commercial avec une forte fréquentation
de consommateurs et visiteurs et habitations , une activité classée Seveso niveau haut , ne devrait pas y avoir sa place , et doit limiter son activité dans cette zone .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site